Projet de santé scolaire

Santé scolaireUn partenariat entre le Complexe Scolaire Bozindo, le Centre Hospitalier Monkole et la mairie de la Région de Valence en Espagne a redonné vie à deux phases du projet de Santé scolaire adressé à 15 écoles publiques et conventionnées dans les environs de Bozindo. La première phase s’est déroulée durant l’année scolaire 2012-2013, tandis que la seconde s’est déployée en 2016-2017 de la manière ci-après :

Santé et hygiène scolaire 2012-2013 2016-2017 Total
Nombre d’écoles 9 13 22
Distribution des feuillets « Docta » 6.000 5.100 11.100
Formation des élèves 1.520 1.550 3.070
Examen médical des élèves 400 1.050 1.450
Formation des professeurs 131 187 318
Toilettes nettoyées et désinfectées _ 74 74
Toilettes réhabilitées _ 36 36
Distribution des pharmacies scolaires _ 13 13
Matériel pour l’entretien des toilettes _ 13 13
Formation du chargé de nettoyage _ 13 13
Toilettes installées _ 5 5

Les travaux de réfection dans les écoles se sont déroulés en 9 principales phases d’assainissement : réfection des murs et des portes, peinture, tuyaux de décharge, nettoyage des registres et de la fosse sceptique, placement de verrous à l’intérieur des cabines et des cadenas à l’extérieur, éclairage, toiture, etc.

Le travail des deux médecins a consisté, d’une part pour les élèves en formation et dépistage de maladies, et d’autre part pour les enseignants en formation et remise d’une trousse médicale.

 

Quelques données intéressantes

  • La majorité d’élèves examinés ont été estimés en bon état nutritionnel ;
  • Les atteintes dermatologiques représentaient 12,54% ;
  • 13,3 % des élèves, présentaient des troubles visuels dont la grande partie avait une baisse de l’acuité visuelle à partir de 80% et en deçà ;
  • Les atteintes de la sphère ORL représentaient 11,29%; elles étaient dominées par l’existence d’un bouchon de cérumen ;
  • La carie et les tartres dentaires constituaient, de façon presque rapprochée, les atteintes de la sphère buccale avec respectivement 9,77 % et 9,09 % ;
  • L’auscultation du thorax était normale pour la quasi-totalité d’élèves : seuls 2 élèves présentaient des signes d’appel d’atteinte cardiaque et 7 élèves présentaient des signes d’appel d’une atteinte pulmonaire.•

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *